Devant les boulangeries et les supérettes : Respect de la distance sanitaire
Search
Samedi 11 Juillet 2020
Journal Electronique

Les dispositions prises par les autorités pour limiter la propagation du coronavirus ont bouleversé le quotidien des Algériens. On ne fait plus ses courses comme avant. On cherche davantage à se protéger qu’à économiser Avant de sortir de chez soi, il faut revêtir une bavette médicale. C’est devenu quasiment un élément de mode. Ce qu’il faut redouter le plus, ce sont les moments d’attente interminables devant les commerces. Le spectacle est le même au seuil d’une boulangerie, d’une épicerie ou d’une pharmacie. Pour tout achat, on ne laisse accéder que deux personnes à la fois et on est prié de ne pas trop s’attarder ou tourner en rond pour laisser la place aux autres. Un agent à l’entrée de chaque supérette filtre les clients. Dans une boulangerie, on ne met même pas ses pieds à l’intérieur. C’est le boulanger qui vous tend la baguette. Les gens ne s’en offusquent pas. «Je comprends qu’on soit obligés de prendre certaines précautions pour notre santé et celle des autres. Toutefois, les mauvaises habitudes ont la peau dure», confie une mère de famille, faisant la queue devant une supérette au 1er-Mai. Elle fait habituellement ses courses de la semaine chaque samedi. «Le week-end dernier, c’était la frénésie et j’ai eu du mal à trouver certains produits. Aujourd’hui, je vois qu’on est plus organisés et les étals ne sont pas vides», renchérit-elle. A ses côtés, un sexagénaire se dit obligé de faire ses courses. «Avant le confinement, quelques jeunes du quartier s’en chargeaient», dit-il. «Aujourd’hui, il n’y a personne dehors, je suis obligé d’aller faire mes courses», a-t-il expliqué. Selon notre interlocuteur, les temps sont durs pour lui et son épouse. «Nous sommes vieux et devons désormais faire plus attention», a-t-il lancé, l’air préoccupé. Hormis les épiceries et les pharmaciens, tous les autres commerces, sans exception, sont restés fermés. On ne peut prendre nulle part un café ou un sandwich. Concernant la disponibilité des produits, les étals de toutes les supérettes sont bien achalandés. Produits de première nécessité, détergents sont disponibles et leurs prix maintenus. A El Mouradia, une supérette a même tracé un parcours à suivre pour les clients qui entrent et ressortent pour éviter tout contact entre les personnes. A l’intérieur, des rabais sont consentis sur certains produits, notamment les biscuits et les détergents. Des lingettes proposées à 150 DA sont à 120 DA. Si on achète deux paquets de boîtes de mouchoirs, le troisième est gratuit. «Nous ne voulons pas ruiner nos concitoyens. C’est une conjoncture difficile pour nous et une crise pour d’autres. Nous proposons désormais aux riverains d’acheter à crédit pour les aider à surmonter un tant soit peu la crise», affirme le gérant. Selon lui, «le carnet de dettes est de retour». De peur que les mauvais jours ne perdurent, une somme plafond est fixée. La dette doit être honorée avant de recourir de nouveau au crédit. Dehors, de nouveaux clients sont arrivés et prennent sagement place dans la file.
Walid Souahi

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

Parlement
La session ordinaire 2019-2020 des deux chambres du Parlement sera clôturée le 09-juillet  à partir de 10h30 à l’Assemblée populaire nationale.

 

Exposition  virtuelle
Sous l’égide du ministère de la Culture, l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) organise une exposition virtuelle animée par l’artiste plasticien Younès Kouider sur la page facebook

 

Assurance et finance islamique
Sous le patronage du Haut-  Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.


Salon Import-export

Le salon import-export  interafricain Impex2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif Rahal d’Alger. 

Djazagro
Le salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais des expositions des Pins  Maritimes 

 

Direction de la culture de Tizi Ouzou
La Direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou fait part du report du Festival culturel national annuel du film amazigh et du concours du Mohia d’or de la meilleure dramaturge en tamazight. Le délai de dépôt des candidatures à ces deux manifestations est donc prorogé.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept