Sud Horizons
Search
Vendredi 29 Mai 2020
Journal Electronique

L'entretien

    • Salim Labatcha, À HORIZONS «La hausse du SNMG est bonne mais insuffisante»

      DANS CET ENTRETIEN, le secrétaire général de la Centrale syndicale revient sur les dernières décisions prises par les pouvoirs publics, dont l’augmentation du SNMG et l’annulation de l’IRG pour les bas salaires. S’agissant du projet de révision de la Constitution, Labatcha temporise, le temps de se pencher sur le contenu du document.

      Entretien réalisé par Wassila Ould Hamouda

maintien du confinement partiel jusqu'au 13 juin, levée totale pour 4 wilayas

    • Le gouvernement a décidé de maintenir le confinement partiel à domicile jusqu'au 13 juin prochain dans la cadre des mesures de lutte contre la pandémie de coronavirus (Covid-19) et de lever totalement ce confinement dans quatre wilayas, indique jeudi un communiqué des services du Premier ministre.

      Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, "après consultation du comité scientifique et de l’autorité sanitaire sur l’évolution de la situation épidémiologique liée au Coronavirus (Covid-19) et après accord de Monsieur le Président de la République", a décidé de "la levée totale du confinement pour les wilayas de Saïda, Tindouf, Illizi et Tamanrasset, précise la même source, ajoutant que cette décision est motivée par "les résultats favorables enregistrés".

      Read More

Economie

Monde

Brèves infos

Lutte contre le Covid-19 : l'équipe d'experts médicaux chinois achève sa mission en Algérie

Lire la suite

RDC : Des députés en viennent aux mains à l’Assemblée

Lire la suite

Kenya : un petit avion humanitaire cible de tirs par des inconnus

Lire la suite

Le moudjahid Ramdane Leftissi inhumé dans le cimetière Zefzef

Lire la suite

Libye : Le GNA affirme que des centaines de mercenaires russes ont été évacués du front de Tripoli.

Lire la suite

UE : Bruxelles en quête d’un compromis sur un plan de relance massif

Lire la suite

Etats-Unis : Trump dépense trois fois plus en publicités que Biden

Lire la suite

Russie : Quatre morts dans le crash d’un hélicoptère militaire

Lire la suite

Le devoir de vigilance et des responsabilités

Lire la suite

Congrès extraordinaire du RND : Tayeb Zitouni, seul candidat au poste de SG

Lire la suite

L'édito

Les premiers éléments d’une relance

Si aucun éclair de génie n’illumine le projet de loi de finances complémentaire 2020 qui vient d’être soumis au débat des parlementaires, faut-il pour autant tenir rigueur à ses auteurs de l’exécutif gouvernemental ? Face à deux énormes contraintes qui ont rendu caduque la loi de finance initiale, une baisse drastique des ressources tirées de la manne pétrolière et une crise sanitaire qui ligote l’économie et pousse à l’involution sa croissance, il ne restait libre que le chemin des coupes budgétaires et de la hausse des taxes. Même à ce niveau, la marge de manœuvre s’avérait des plus étroites, car il ne fallait ni charger le citoyen dont le niveau de vie s’est sensiblement détérioré depuis le début de la crise pétrolière, ni multiplier les entraves financières à des entreprises qui ont davantage besoin d’être encouragées, pour recouvrer la santé, après l’apnée imposée par l’épidémie, relancer les recrutements de main-d’œuvre et lancer de nouveaux projets d’investissement. Le gouvernement s’est ainsi résolu à davantage compresser les dépenses de fonctionnement, sans toucher aux salaires et transferts sociaux, et d’équipement, et à réguler les importations de biens et services pour réduire la facture en devises. C’est le noyau dur de ce PLFC qui recourt ainsi aux recettes traditionnelles en situation de crise. L’augmentation des prix des carburants et la version proposée de l’impôt sur la fortune sont des mesures qui relèvent plus du cosmétique, la première impactera trop négativement les coûts de transport, et donc le pouvoir d’achat, pour passer tel quel, tandis que la seconde, au vu de l’histoire du pays, ne risque ni d’inquiéter les riches ni de renflouer les caisses publiques. Les premiers éléments d’une relance économique ont été également mis en place par ce projet de loi de finances complémentaire. Ses dispositions, notamment, suppriment la clause qui oblige tout investisseur étranger à s’allier à un partenaire national et à ne détenir au plus que 49% d’une société créée en Algérie, sauf dans le secteur de la revente en l’état, tout en excluant la possibilité qu’il puisse se financer localement, et exonèrent des droits de douane et de la TVA pour les composants et matières premières. C’est bon signe mais qui exige confirmation et approfondissement afin que le climat des affaires en Algérie soit favorable à l’investissement tant national qu’étranger et qu’il puisse s’épanouir pour le plus grand bien de l’économie nationale. L’exécutif gouvernemental sera ainsi moins jugé sur ce projet de loi que sur les décisions qu’il prendra ultérieurement.
Horizons

HORIZONS, VOTRE JOURNAL EN PDF

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

    • Google ouvre son application de conférences vidéo au grand public

      Google a annoncé mercredi la mise à disposition gratuite de la plateforme de conférences vidéo, Google Meet, destinée au grand public.

      L'application va être progressivement étendue au grand public dans les prochaines semaines, à condition de disposer d'un compte Google (Gmail) ou d'une "identité Google", que l'on peut créer avec n'importe quel email personnel ou professionnel.

      Google Meet était jusqu'à présent réservé aux clients professionnels, soit 6 millions d'entreprises et organisations qui utilisent G-Suite, la gamme de logiciels de Google (avec les emails, le calendrier, le partage de documents, etc).

L'agenda

Radio DGSN

L’émission «Li Amnikoum» de la Sûreté nationale, émise sur les ondes de la radio Chaîne I, sera consacrée, le 27 mai à partir de 16h, aux préoccupations et questions des auditeurs dans le domaine de la sécurité routière.

 RND

Le Rassemblement national démocratique (RND) organise,  le 28 mai à 8h, au Centre international des conférences AbdelatifRahal à Alger, son congrès extraordinaire.

 

Assurance et finance islamique 

Sous le patronage du Haut-Conseil islamique, la 2e édition du Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.

 

Salon Impex2020
Le Salon Import-export inter-africain Impex2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif-Rahal d’Alger.

Djazagro
Le Salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais des expositions des Pins Maritimes d’Alger.

Culture
La Direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou annonce le report à des dates ultérieures du Festival culturel national annuel du film amazigh et du concours de Mohia d’or de la meilleure dramaturge en tamazight. La date limite de dépôt des candidatures à ces deux manifestations à été donc prorogée.

Algérie Télécom
Algérie Télécom a lancé le 27 mars dernier le service de demande de lignes téléphoniques et celui de la signalisation des dérangements via son site web www.algérietelecom.dz .Les nouveaux demandeurs de lignes pourront suivre via le courrier électronique les étapes de l’étude de réalisation et les abonnés professionnels pourront signaler leurs dérangements sur le site web sans déplacement.

 

 

 

Don de sang
La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept